Facebook Twitter Youtube Instagram
–a A+ | | | Imprimer
100th logo

Rapport annuel 2018Rapport annuel 2018

Ensemble, nous changeons la vie des personnes amputées.


Merci!

Grâce à l’appui que vous accordez au Service des plaques porte‑clés, nous pouvons continuer à offrir des programmes essentiels aux personnes amputées!

CHAMP Nikan

Ce fut une année mémorable pour l’Association des Amputés de guerre, puisque nous avons célébré nos 100 ans de service à l’intention des personnes amputées, partout au Canada. Jamais nous n’aurions pu atteindre ce jalon sans les donateurs. Nous sommes aussi grandement reconnaissants à l’égard des entreprises et des fondations pour leur contribution, ainsi qu’à ceux et celles qui nous ont fait un don testamentaire. Cet appui nous permet de continuer à offrir nos nombreux programmes, qui changent la vie des personnes amputées, et de les faire évoluer pour qu’ils puissent répondre aux besoins de ces personnes, maintenant et dans l’avenir.

En 1918, lorsque des soldats amputés de retour de la Première Guerre mondiale ont créé l’Association des Amputés de guerre, ils n’auraient pu imaginer que leur héritage serait aussi vivant, cent ans plus tard. Leur parcours n’a pas toujours été facile. Ils ont dû faire face aux préjugés de la société de l’époque à l’endroit des personnes handicapées, déployer beaucoup d’efforts pour faire progresser le domaine de la prothétique et faire pression sur le gouvernement afin que des pensions adéquates soient accordées aux anciens combattants.

Ils ont accueilli les soldats amputés de la Seconde Guerre mondiale qui entraient au pays et leur ont fourni de l’information, du soutien moral et l’occasion de créer des liens d’amitié. Ils ont mis en place le Service des plaques porte‑clés afin de procurer un emploi valorisant à ceux qui ne pouvaient reprendre celui qu’ils occupaient avant la guerre. Ce service faisait appel à la participation et à la bonne volonté des citoyens, qui devaient déposer dans une boîte aux lettres les clés qu’ils trouvaient pour qu’elles soient retournées à leur propriétaire. Ce fut un franc succès dès le départ!

Au fil des ans, les anciens combattants amputés se sont rendu compte que leur savoir et leur expérience pouvaient servir à d’autres. Ce fut un tournant dans l’histoire de l’association, puisqu’ils ont pris l’excellente décision de proposer une assistance jamais offerte auparavant en instaurant des programmes à l’intention de toutes les personnes amputées, notamment le Programme pour enfants amputés (LES VAINQUEURS).

Aujourd’hui, cela fait chaud au cœur de voir que vos dons nous permettent de perpétuer cet héritage. Il reste encore beaucoup à faire pour que les personnes amputées reçoivent les membres artificiels dont elles ont besoin afin d’assurer leur autonomie et leur sécurité. Il faut entre autres informer le gouvernement et les compagnies d’assurances au sujet de la nécessité médicale des membres artificiels. Grâce à votre aide, nous pouvons poursuivre ce travail essentiel et combler les lacunes observées dans le soutien offert aux Canadiens qui ont subi une amputation.

Poursuivez votre lecture pour tout savoir au sujet des nombreuses activités que nous avons menées en 2018. Vous pouvez aussi consulter la chronologie interactive de nos 100 ans. Vos commentaires sont les bienvenus et comme toujours, nous prenons très au sérieux notre responsabilité envers nos donateurs et donatrices.

« L’Association des Amputés de guerre était là avant Anciens Combattants Canada. En 1918, des vétérans se sont entraidés afin de s’adapter aux nouveaux défis qu’ils devaient relever et d’agir à titre d’ardents défenseurs des autres; ils y sont parvenus. Ils ont ouvert la voie. En 1932, tous les groupes se sont rassemblés pour former le Conseil national des associations d’anciens combattants. En 1962, ils ont commencé à aider les enfants amputés… Ils ont été le fer de lance des prisonniers de guerre, des vétérans autochtones et de la marine marchande. Je remercie Brian Forbes et toute son équipe des Amputés de guerre pour les 100 ans durant lesquels l’organisme s’est mobilisé pour nos anciens combattants. [Traduction libre] »

Erin O’Toole, député et ancien ministre des Anciens Combattants, dans une déclaration à la Chambre des communes

Célébration de notre centenaire

Dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut :
          Louis Bourassa, Stuart Vallières, Jean-Marie Paul, feu Robert
          Baker, Sarah Mei et Zac, à l’occasion de la cérémonie de
          dévoilement de l’enveloppe commémorative, à Montréal.

Dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut : Louis Bourassa, Stuart Vallières, Jean-Marie Paul, feu Robert Baker, Sarah Mei et Zac, à l’occasion de la cérémonie de dévoilement de l’enveloppe commémorative, à Montréal.

En tant que centre d’excellence dans le domaine de l’amputation, ce fut un honneur d’être reconnu sur la scène nationale par des députés et des institutions comme Postes Canada, le Musée canadien de la guerre ainsi que Bibliothèque et Archives Canada pour souligner nos 100 ans de service auprès des personnes amputées.

Enveloppe commémorative

Enveloppe commémorative

L’Association des Amputés de guerre est heureuse d’avoir été choisie par Postes Canada pour être l’une des deux seules organisations à figurer sur une enveloppe commémorative en 2018. Depuis la création du Service des plaques porte‑clés en 1946, Postes Canada a joué un rôle de premier plan dans le retour de clés perdues à leurs propriétaires.

Exposition au Musée canadien de la guerre

Le Musée canadien de la guerre ainsi que Bibliothèque et Archives Canada ont reconnu l’Association des Amputés de guerre comme étant un organisme de bienfaisance unique en son genre lors d’une exposition spéciale sur le thème : la résilience au retour de la Première Guerre mondiale. L’exposition comprenait des objets illustrant l’histoire de l’association et plusieurs œuvres de l’artiste canadienne Mary Riter Hamilton, à qui l’organisme avait demandé de peindre les champs de bataille européens afin d’en saisir toute la dévastation avant que les travaux de restauration ne débutent.

Dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut :
          Louis Bourassa, Stuart Vallières, Jean-Marie Paul, feu Robert
          Baker, Sarah Mei et Zac, à l’occasion de la cérémonie de
          dévoilement de l’enveloppe commémorative, à Montréal.


Dans le sens des aiguilles d’une montre, à partir du haut : Louis Bourassa, Stuart Vallières, Jean-Marie Paul, feu Robert Baker, Sarah Mei et Zac, à l’occasion de la cérémonie de dévoilement de l’enveloppe commémorative, à Montréal.

Aide financière pour l’achat de membres artificiels

L’Association des Amputés de guerre procure aux personnes amputées, y compris les enfants, les membres artificiels dont elles ont besoin pour mener une vie active et bien remplie.

William

« William avait six mois quand son orthopédiste nous a mis en contact avec le Programme LES VAINQUEURS de l’Association des Amputés de guerre. Quelques jours plus tard, l’association nous appelait pour nous inviter à notre premier séminaire LES VAINQUEURS, où William s’est fait des amis “comme lui”.

« Grâce au membre artificiel qu’il porte tous les jours, William est plus autonome. Il peut suivre ses amis et faire les mêmes choses qu’eux. Sa jambe artificielle à l’épreuve de l’eau lui permet d’aller à la plage et de jouer dehors quand il pleut. Nous voulons remercier les donateurs qui permettent aux enfants amputés d’être actifs et de vivre pleinement malgré leur amputation. Votre soutien est tellement précieux! »

Annie et Bryan, parents de William
Rui

« Grâce aux donateurs, nos enfants peuvent être aussi actifs que n’importe quels autres enfants. Sans l’Association des Amputés de guerre, ils n’auraient pas les membres artificiels spécialisés dont ils ont besoin. De plus, le fait de pouvoir apprendre et grandir auprès d’autres familles de Vainqueurs et de bénéficier de leur soutien, cela n’a pas de prix.

« Je ne pense pas que la population réalise que les régimes d’assurance-maladie provinciaux ne couvrent pas le coût des membres artificiels pour les loisirs. Sans l’aide des donateurs de l’Association des Amputés de guerre, la plupart des enfants amputés n’auraient pas les prothèses dont ils ont besoin pour prendre part à des activités récréatives au même titre que les autres enfants. Imaginez ne pas pouvoir courir, faire du vélo, nager ou lancer une balle parce que votre membre artificiel n’est pas adapté à ces activités! Les dons versés à l’association permettent aux jeunes amputés d’être actifs et épanouis. »

Kurt, père de Rui
Kelly-Anne

« Je connaissais l’Association des Amputés de guerre depuis longtemps, car mes grands-parents et mes parents ont toujours appuyé le Service des plaques porte‑clés. Donc, lorsque j’ai appris pour ma fille, j’ai immédiatement communiqué avec l’association pour obtenir du soutien.

« L’association nous offre de l’aide financière pour l’achat de membres artificiels conçus pour les loisirs. De plus, elle nous donne l’occasion de rencontrer d’autres personnes qui vivent la même chose que nous. Nous recevons aussi des conseils pour faciliter le quotidien de Kelly-Anne.

« Grâce à la générosité du public, ma fille peut vivre pleinement sa vie d’enfant. Elle s’épanouit et grandit dans le bonheur. Merci à tous ceux qui donnent généreusement à l’association afin que les enfants amputés puissent réaliser leurs rêves. »

Anne-Marie, mère de Kelly-Anne
Florence

« Grâce au Programme LES VAINQUEURS, je peux prendre part à des activités et assister à des séminaires qui me permettent de rencontrer d’autres jeunes amputés. Merci infiniment aux donateurs. Vous contribuez grandement à améliorer ma qualité de vie. »

Florence

L’Association des Amputés de guerre fournit aux adultes amputés de l’aide financière pour l’achat de membres artificiels, ainsi qu’une mine de renseignements utiles au sujet des divers aspects de la vie d’une personne amputée.

« J’aimerais remercier les donateurs de l’Association des Amputés de guerre, car, sans eux, je n’aurais jamais pu avoir une nouvelle jambe artificielle. Mon ancienne prothèse était devenue inconfortable et nuisait à ma démarche. Je devais me servir d’une canne et, pour aller dans la cour, j’utilisais un déambulateur. Maintenant, je n’en ai plus besoin. Alors, encore une fois, merci beaucoup. »

Benjamin

« Je remercie l’Association des Amputés de guerre pour sa contribution à la fabrication de ma nouvelle jambe artificielle. Grâce à cette prothèse, je retrouve l’autonomie que j’avais perdue. Sans la générosité des donateurs, ma qualité de vie ne serait pas la même. »

Luc

« Merci beaucoup d’avoir contribué au financement de ma prothèse partielle du pied. Ce pied favorise la réduction de la douleur dans ma jambe et dans mon membre résiduel ainsi que la diminution des épisodes d’inflammation dans ma hanche. L’Association des Amputés de guerre m’a été d’une très grande aide. Cette gentillesse me touche beaucoup. »

Pam

L’Association des Amputés de guerre fournit aux adultes amputés de l’aide financière pour l’achat de membres artificiels, ainsi qu’une mine de renseignements utiles au sujet des divers aspects de la vie d’une personne amputée.

« J’aimerais remercier les donateurs de l’Association des Amputés de guerre, car, sans eux, je n’aurais jamais pu avoir une nouvelle jambe artificielle. Mon ancienne prothèse était devenue inconfortable et nuisait à ma démarche. Je devais me servir d’une canne et, pour aller dans la cour, j’utilisais un déambulateur. Maintenant, je n’en ai plus besoin. Alors, encore une fois, merci beaucoup. »

Benjamin

« Je remercie l’Association des Amputés de guerre pour sa contribution à la fabrication de ma nouvelle jambe artificielle. Grâce à cette prothèse, je retrouve l’autonomie que j’avais perdue. Sans la générosité des donateurs, ma qualité de vie ne serait pas la même. »

Luc

« Merci beaucoup d’avoir contribué au financement de ma prothèse partielle du pied. Ce pied favorise la réduction de la douleur dans ma jambe et dans mon membre résiduel ainsi que la diminution des épisodes d’inflammation dans ma hanche. L’Association des Amputés de guerre m’a été d’une très grande aide. Cette gentillesse me touche beaucoup. »

Pam
Daphnée et Vanessa

Daphnée et Vanessa


« Sans les donateurs, je ne serais pas rendue là où je suis aujourd’hui. Je ne pourrais pas avoir la prothèse que je porte et toutes celles qui m’ont aidée à un moment donné dans ma vie. Je ne pense pas que j’aurais la même estime de moi sans l’Association des Amputés de guerre. »

Daphnée, en compagnie de Vanessa

« J’aimerais d’abord remercier les donateurs de leur fidèle appui. Au fil des ans, l’Association des Amputés de guerre a été d’une aide précieuse pour Vanessa et moi. Vanessa a reçu les outils nécessaires pour réussir dans la vie. Elle a maintenant son diplôme de médecine et elle a commencé sa résidence en médecine familiale, l’été passé. Une fois de plus, merci de tout cœur. »

Lyne, mère de Vanessa
Votre histoire

« J’ai réalisé que j’avais perdu mes clés un soir après avoir promené mon chien. Le lendemain matin, j’ai refait le même chemin, mais je n’ai rien trouvé. Neuf jours plus tard, l’Association des Amputés de guerre m’a retourné mes clés par messageries. Pour la première fois dans ma vie, j’ai sauté de joie! Merci de tout cœur. »

Sara

Les amputés s’entraident

Les enfants amputés et leur famille rencontrent d’autres personnes qui sont « déjà passées par là ».

La philosophie « les amputés s’entraident » est au cœur des programmes de l’Association des Amputés de guerre. Elle a été inspirée par le premier président de l’association, Sidney Lambert, un aumônier militaire ayant perdu une jambe lors de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, les enfants amputés et leur famille se réunissent pour parler de leur expérience relativement à l’amputation à l’occasion des séminaires régionaux LES VAINQUEURS et par l’intermédiaire du Programme Les mères solidaires.

Kevin et Marie-Pier aujourd’hui.

Kevin et Marie-Pier aujourd’hui.

Marie-Pier et Kevin à l’époque.

Marie-Pier et Kevin à l’époque.

Une belle complicité est née il y a quelques années entre Kevin et Marie-Pier. Ces derniers se sont rencontrés à l’occasion d’un défilé alors que Marie-Pier était toute petite et que Kevin était adolescent. Ils ont tous les deux des amputations semblables aux membres supérieurs. Kevin a donc pu prodiguer une foule de conseils à Marie-Pier sur la façon d’accomplir diverses tâches. Il lui a aussi été d’une aide précieuse lorsqu’est venu le moment pour elle de commencer le processus d’obtention de son permis de conduire.

Au fil des ans, ils ont pris part à plusieurs événements ensemble, notamment des séminaires, des défilés, des cérémonies commémoratives et des entrevues médiatiques.

Le jumelage entre les deux familles a aussi été très bénéfique pour les parents de Marie-Pier qui étaient heureux de pouvoir discuter avec d’autres personnes ayant vécu la même expérience. Ils ont d’ailleurs souligné l’accueil chaleureux qu’ils ont reçu des parents de Kevin.

Grâce au Programme Les mères solidaires, les familles de Vainqueurs reçoivent du soutien venant d’autres familles qui sont « déjà passées par là ». De plus, les Vainqueurs et leurs parents peuvent exprimer leurs préoccupations et échanger de l’information sur tous les aspects touchant la vie des personnes amputées.

Équité pour les personnes amputées

L’Association des Amputés de guerre poursuit son travail afin que les anciens combattants gravement handicapés reçoivent une indemnisation juste.

Major Blaise et Jean-Marie Paul, secrétaire de la succursale de Montréal

C’est avec fierté que l’Association des Amputés de guerre sert les amputés de guerre qui ont perdu un membre dans un conflit du passé ou un conflit récent. (Major Blaise et Jean-Marie Paul, secrétaire de la succursale de Montréal)

L’Association des Amputés de guerre est la force motrice derrière le Conseil national des associations d’anciens combattants au Canada (CNAAC), une organisation-cadre comptant plus de soixante associations d’anciens combattants créée pour procurer aux vétérans une voix forte et indépendante qui peut se prononcer sur toutes les questions les concernant. Nous sommes continuellement en contact avec le ministre et les hauts fonctionnaires d’Anciens Combattants Canada (ACC) dans le but d’obtenir une réforme législative pour les amputés de guerre et leur famille. Le CNAAC siège à quatre des six groupes consultatifs d’ACC, notamment le Groupe consultatif sur les politiques relatives aux vétérans, dont Brian Forbes, président du comité de direction de l’Association des Amputés de guerre et du CNAAC, est coprésident.

Major Blaise et Jean-Marie Paul, secrétaire de la succursale de Montréal

C’est avec fierté que l’Association des Amputés de guerre sert les amputés de guerre qui ont perdu un membre dans un conflit du passé ou un conflit récent. (Major Blaise et Jean-Marie Paul, secrétaire de la succursale de Montréal)


À la poursuite d’une législation plus inclusive

La Nouvelle Charte des anciens combattants de 2006 a changé la façon dont le gouvernement canadien procure un soutien financier aux vétérans. Dès son adoption, la charte a été décriée par des groupes d’anciens combattants et, malgré nos nombreuses demandes de réforme, elle compte encore plusieurs lacunes.

Au début de l’année, l’Association des Amputés de guerre et le CNAAC ont, encore une fois, insisté auprès d’ACC pour que le Ministère corrige la disparité injuste qui existe entre l’indemnisation offerte aux anciens combattants en vertu de la charte et celle versée aux vétérans avant 2006 en vertu de la Loi sur les pensions, ceux-ci souffrant pourtant tous des mêmes incapacités.

« Le gouvernement n’a pas répondu aux attentes des vétérans concernant la promesse électorale faite par le premier ministre, en 2015, de rétablir les pensions à vie en vertu de la charte afin que tous les anciens combattants handicapés et leur famille puissent jouir d’un degré comparable de sécurité financière durant toute leur vie », explique M. Forbes.

Avec la « pension à vie », on convertit simplement le montant de l’indemnité d’invalidité forfaitaire en une forme de pension à vie offerte aux anciens combattants handicapés qui sont admissibles. De plus, malgré l’annonce de deux nouvelles prestations (qui font double emploi avec des prestations existantes), on sait que l’application de ces nouvelles prestations sera limitée et qu’elles n’auront pas d’effet tangible pour la majorité des anciens combattants handicapés.

La position de l’Association des Amputés de guerre et du CNAAC, exposée dans de nombreux mémoires déposés à ACC, demeure la même : cette disparité flagrante exige que le gouvernement saisisse l’occasion et comble les besoins financiers de nos anciens combattants et de leurs personnes à charge. D’ici à ce que la loi soit officiellement mise en œuvre, nous continuons à faire pression pour obtenir les changements dont les vétérans ont grand besoin pour que cette loi soit plus inclusive.

Matthieu et Amélie

L’Association des Amputés de guerre milite au nom de toutes les personnes amputées afin que soient apportés des changements considérables dans le domaine du financement des membres artificiels, et ce, tant par les régimes provinciaux que par les assureurs privés. (Matthieu et Amélie)

Croisade pour une réforme

Forte de sa longue expérience de défense des droits des anciens combattants, l’Association des Amputés de guerre a instauré le Programme Équité pour les personnes amputées afin d’officialiser ce volet de ses activités et d’élargir la portée de son travail de manière à inclure toutes les personnes amputées victimes de discrimination ou de bureaucratie en tentant d’obtenir les prestations et les services auxquels elles ont droit. Grâce à ce programme, l’association continue à relever de nombreuses lacunes dans le financement des soins prothétiques et s’est lancée dans une « croisade pour une réforme » visant à informer le gouvernement et les compagnies d’assurances afin que toutes les personnes amputées aient accès aux membres artificiels dont elles ont besoin pour leur sécurité et leur bien-être.

Matthieu et Amélie

L’Association des Amputés de guerre milite au nom de toutes les personnes amputées afin que soient apportés des changements considérables dans le domaine du financement des membres artificiels, et ce, tant par les régimes provinciaux que par les assureurs privés. (Matthieu et Amélie)


Appel à modifier les lignes directrices provinciales en matière d’aide financière

Cette année, l’Association des Amputés de guerre a exercé des pressions dans les médias et s’est adressée au Bureau du vérificateur général pour que soit modifié le Programme d’appareils et accessoires fonctionnels de l’Ontario. Nous avons profité des élections dans cette province pour attirer l’attention sur le fait que les lignes directrices provinciales à cet égard sont totalement désuètes et laissent de nombreuses personnes amputées dans une situation désespérée.

Rédigées il y a vingt ans, ces lignes directrices couvrent une technologie obsolète, tout en négligeant le coût des composants prothétiques modernes essentiels. Il s’ensuit que les personnes amputées doivent, si elles en ont les moyens, payer des milliers de dollars de leur poche pour se procurer le membre artificiel qui leur a été prescrit pour des raisons médicales. Nombre de personnes amputées ont dû se résoudre à recourir au financement participatif, indice de la situation honteuse qui prévaut dans le réseau de santé provincial.

« De nombreux Ontariens amputés sont littéralement incapables de s’offrir les membres artificiels dont ils ont besoin. Nous sommes convaincus que la majorité des résidents de l’Ontario seraient très surpris de savoir que si une personne de leur famille ou eux-mêmes perdaient un membre, ils pourraient avoir à débourser de leur poche des milliers de dollars, même pour le membre artificiel le plus simple qui permettrait de restaurer seulement un semblant de la fonction perdue. »

Annelise Petlock, gestionnaire du Programme Équité pour les personnes amputées

L’Association des Amputés de guerre tente de combler les lacunes quand elle le peut, offrant des milliers de dollars pour couvrir le coût des membres artificiels. Toutefois, comme il s’agit d’un organisme de bienfaisance qui dépend des dons du public, ses fonds sont limités. Afin de répondre le mieux possible aux besoins de toutes les personnes amputées, l’association continue à communiquer avec les provinces dans le but d’améliorer les normes de soins, partout au pays.

Dissiper les mythes entourant l’amputation

Informer et sensibiliser sont deux volets importants des activités de l’Association des Amputés de guerre visant à défendre les intérêts des personnes amputées. En effet, de nombreuses agences de financement prennent des décisions sans bien comprendre pourquoi les membres artificiels sont nécessaires et comment on les utilise. En fournissant de l’information au sujet de ce secteur complexe des soins de santé, l’Association des Amputés de guerre – centre d’excellence dans le domaine de l’amputation – contribue à l’amélioration des polices d’assurance afin que les personnes amputées reçoivent les membres artificiels dont elles ont besoin pour mener une vie autonome.

Nous avons eu cette année le cas de Sam, qui était admissible à des soins prothétiques par l’intermédiaire de son employeur, un établissement bancaire national. Toutefois, certains membres artificiels dont Sam et de nombreuses autres personnes amputées ont besoin au quotidien étaient exclus de la police d’assurance, par exemple les genoux prothétiques. Sam a pris rendez-vous avec le comité responsable des prestations à son travail pour parler de la situation, et l’association l’a aidé en lui fournissant sa nouvelle brochure intitulée Dissiper les mythes : la réalité quotidienne des personnes amputées et les soins prothétiques.

Dans la foulée de cette réunion et après examen de l’information complète que nous avons fournie au sujet de l’amputation, l’employeur a apporté des changements considérables à sa politique concernant les soins prothétiques. Il a mis à jour la terminologie restrictive qui limitait la couverture pour les membres artificiels et les composants prothétiques courants, haussé le plafond et la fréquence des paiements pour les adultes, et augmenté la fréquence de remplacement des membres artificiels pour les enfants. Le soutien et la coopération dont a fait preuve cet établissement bien connu démontrent que les employeurs, lorsqu’ils sont adéquatement informés, peuvent se montrer réceptifs et accepter de mettre à jour leur police d’assurance pour les personnes amputées.

Dissiper les mythes

Le saviez-vous?

Dans le cadre de son travail de défense des intérêts des personnes amputées, l’Association des Amputés de guerre collabore activement avec les professionnels de la prothétique et de l’orthétique, les autorités de réglementation, les assureurs et les médecins praticiens. Grâce à ces contacts, nous pouvons communiquer de l’information importante au sujet de ce que sont réellement l’amputation et les soins prothétiques.

En 2018, nous avons participé à la conférence nationale organisée par Orthèse Prothèse Canada (OPC), le plus grand groupe de professionnels de ce domaine au pays. Les représentants de l’association ont parlé de notre croisade pour une réforme lors d’une exposition et d’une présentation, en plus de distribuer notre nouvelle brochure Dissiper les mythes aux personnes présentes.

Cette brochure, rédigée de concert avec OPC, vise à faire la lumière sur l’amputation et les soins prothétiques, deux sujets souvent méconnus. On y présente une vue d’ensemble complète de ce que sont l’amputation et les soins prothétiques dans le but de contribuer à informer les fournisseurs de soins de santé et ceux qui prennent des décisions concernant l’aide financière. Cette année, nous avons aussi distribué cette brochure lors de présentations faites à des compagnies d’assurances, des hôpitaux et d’autres établissements.

Présence dans la communauté

Mikael

Les ambassadeurs du Programme LES VAINQUEURS contribuent à faire connaître les divers programmes et services de l’association. Devenir ambassadeur est une excellente façon pour les Vainqueurs de s’impliquer dans leur communauté, de sensibiliser les gens à la cause des personnes amputées, de promouvoir la prudence et d’acquérir de la confiance en soi ainsi que de l’habileté à parler en public.

Le Programme JOUEZ PRUDEMMENT de l’Association des Amputés de guerre vise à sensibiliser les jeunes à la prudence par une approche « d’enfant à enfant ». Son objectif? Rendre ces derniers plus conscients des dangers que peuvent comporter les endroits où ils jouent.

L’association croit que les adhérents du Programme LES VAINQUEURS sont mieux placés que quiconque pour transmettre un message de prévention, car plusieurs d’entre eux ont perdu un membre en raison d’un accident survenu pendant qu’ils jouaient.

Une façon amusante pour les Vainqueurs de promouvoir la sécurité consiste à prendre part à l’un des défilés qui ont lieu chaque année, partout au pays. Les Vainqueurs peuvent monter à bord du char allégorique JOUEZ PRUDEMMENT-PRUDENCE AU VOLANT ou marcher à côté de celui-ci.

Il s’agit d’une belle expérience qui permet de joindre l’utile à l’agréable, car elle donne l’occasion aux Vainqueurs et à leur famille de se retrouver. Les défilés étant précédés et suivis d’une rencontre de groupe, ils constituent un moment idéal pour échanger et nouer des liens d’amitié.

JOUEZ PRUDEMMENTMC

Dans le cadre du blitz dans les services de garde en milieu scolaire, le Vainqueur Émile s’est adressé à un groupe d’enfants très attentifs à ses explications.

Dans le cadre du blitz dans les services de garde en milieu scolaire, le Vainqueur Émile s’est adressé à un groupe d’enfants très attentifs à ses explications.

En 2018, les Vainqueurs ont diffusé le message JOUEZ PRUDEMMENT en effectuant des présentations dans les écoles, en tenant des kiosques lors d’événements organisés dans leur région et en prenant part à des vidéos et des messages d’intérêt public produits par l’Association des Amputés de guerre.

Cette année, un nouveau projet a vu le jour. En effet, deux doyennes du Programme LES VAINQUEURS, Cynthia et Isabelle, ont tenu un kiosque lors de la journée de formation annuelle des membres du personnel des services de garde en milieu scolaire. Elles ont proposé aux participants d’organiser une journée pédagogique sur la prudence dans leur établissement. Elles ont si bien fait qu’elles ont récolté plus d’une cinquantaine de demandes. Certains souhaitaient que la journée soit organisée par l’association, d’autres l’organisaient eux-mêmes en faisant des activités et en utilisant des ressources que l’association leur fournissait : vidéo, affiche, document LA MARCHE AXÉE SUR LA PRUDENCE, liste de sources de dangers, etc. Plus d’une douzaine de Vainqueurs ont participé au projet qui a connu un franc succès!

Chérilyne, une doyenne du Programme pour enfants amputés, et la Vainqueure Sarah ont fait une présentation JOUEZ PRUDEMMENT à la nouvelle école de Sarah.

Chérilyne, une doyenne du Programme pour enfants amputés, et la Vainqueure Sarah ont fait une présentation JOUEZ PRUDEMMENT à la nouvelle école de Sarah.

« Chérilyne, je voulais te remercier d’avoir été là pour ma fille Sarah. Je crois que cette belle expérience lui a fait prendre conscience qu’il est important de faire attention à elle et aux autres autour d’elle pour prévenir les dangers potentiels… Nous avons reçu de très bons commentaires des enseignants qui aimeraient vous revoir l’an prochain. »

Priscilla, maman de Sarah

Opération « héritage »

Noémie

La Vainqueure Noémie à l’occasion d’une cérémonie de dépôt de couronnes.

Soixante-dix ans après avoir créé l’Association des Amputés de guerre, les anciens combattants amputés ont passé en revue le travail qu’ils avaient accompli jusque-là et ont décidé que le temps était venu pour les Vainqueurs de reprendre le flambeau du Souvenir. Opération « héritage » a donc vu le jour en 1991, avec pour devise Ce fut notre guerre; c’est maintenant leur héritage. Son but : transmettre le message du Souvenir des amputés de guerre à la jeune génération.

Cette année, les Vainqueurs ont continué à jouer un rôle actif dans les activités de commémoration et de préservation de l’héritage militaire canadien. Quatre-vingt-onze d’entre eux ont déposé une couronne lors de cérémonies commémoratives du jour du Souvenir qui ont eu lieu partout au pays. Ils ont aussi joint la population en faisant des présentations, en tenant des kiosques (activités au cours desquelles les Vainqueurs ont distribué plus de 2 000 brochures portant sur Opération « héritage ») et en écrivant aux journaux locaux et nationaux.

Les Vainqueurs ont repris la devise des anciens combattants amputés et l’ont adaptée. Elle est devenue : Ce fut leur guerre; c’est maintenant notre héritage.

Votre histoire

« Il y a un mois environ, j’ai égaré l’un de mes trousseaux de clés, lequel contenait mon dispositif électronique pour la voiture. Ça m’aurait coûté 400 $ pour le faire remplacer. J’ai fouillé la maison de fond en comble pour le retrouver avant de me résoudre à prendre rendez-vous avec le concessionnaire pour en avoir un nouveau. Et voilà qu’hier, le trousseau de clés que j’avais perdu m’a été livré par messageries, cinq jours avant mon rendez-vous chez le concessionnaire. Merci à l’Association des Amputés de guerre! »

Farid

Emplois pour les personnes handicapées

Le soutien que vous accordez au Service des plaques porte‑clés et des étiquettes-adresse nous permet d’offrir nos divers programmes aux personnes amputées. Nous ne recevons aucune subvention gouvernementale.

Le Service des plaques porte‑clés a été créé en 1946, dans le but de fournir aux anciens combattants amputés des emplois intéressants et un moyen de continuer à servir leur pays. Dès le départ, ce service a été un succès. En plus de procurer à l’association une source de revenus pour ses activités, il lui permet de se faire connaître davantage du public. En attachant une plaque porte‑clés des Amputés de guerre à un trousseau de clés ou autre objet précieux, les Canadiens se sentent rassurés à l’idée qu’il pourra leur être retourné s’ils le perdent.

Avec l’ajout du Service des étiquettes-adresse, instauré en 1972 pour remercier les donateurs et fournir du travail à longueur d’année aux personnes handicapées employées à l’atelier protégé, le Service des plaques porte‑clés demeure un pilier de l’association. À ce jour, nous avons retourné plus de 1,5 million de trousseaux de clés perdus à leurs propriétaires, dont 10 222 cette année.

Tanya

Tanya travaille à l’atelier protégé de l’Association des Amputés de guerre, où les plaques porte‑clés et les étiquettes-adresse sont produites.


« Faire partie de l’Association des Amputés de guerre me rend tellement fière! Et maintenant que je travaille au Service des plaques porte‑clés, la boucle est bouclée, pour moi, à l’association.

« Je suis devenue une Vainqueure à l’âge de neuf ans. Ma jambe gauche a été amputée en haut du genou en raison d’un cancer. En faisant partie de la famille des Vainqueurs, j’ai gagné en confiance. J’ai appris à ne pas me laisser freiner par quoi que ce soit, à surmonter les obstacles et, surtout, à être moi-même. Je me suis fait des amis pour la vie dès le premier séminaire LES VAINQUEURS auquel j’ai assisté. Nous nous soutenons, nous nous enseignons des choses et nous parlons ensemble de ce que nous vivons en tant que personnes amputées.

« Merci à notre famille élargie, nos donateurs, qui font en sorte que nos rêves se réalisent. De petits bonheurs, par exemple pouvoir nager dans l’océan ou courir sur une piste, apportent le sourire aux enfants amputés, et ce, grâce aux donateurs. »

Tanya, employée du Service des plaques porte‑clés

Le saviez-vous?

Plaques Porte‑clés
  • Toutes les plaques porte‑clés et les étiquettes-adresse sont produites à notre atelier protégé pour nos envois au Canada.
  • Des centaines de personnes handicapées ont travaillé à notre atelier protégé.
  • L’Association des Amputés de guerre respecte votre vie privée. Elle est certifiée ISO 27001:2013 pour l’exploitation d’un système de gestion de la sécurité de l’information afin de protéger la confidentialité des renseignements relatifs aux donateurs et aux plaques porte‑clés.

« Pour remplacer des clés intelligentes, il faut débourser beaucoup d’argent et les gens ne le savent que trop bien. Plus que jamais, ils désirent protéger leurs trousseaux de clés. »

Marlène Girard, directrice générale Les Amputés de guerre – Québec

Informations financières

Olivier

Le visage souriant des enfants amputés, comme celui d’Olivier, démontre combien votre appui est précieux.

L’Association des Amputés de guerre est prorogée en vertu de la Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif et est enregistrée comme organisme de bienfaisance auprès de l’Agence du revenu du Canada (ARC). L’association est financée par les dons faits au Service des plaques porte‑clés. Elle ne reçoit aucune subvention gouvernementale.

Depuis 1918, l’Association des Amputés de guerre répond aux besoins des anciens combattants amputés et, aujourd’hui encore, elle continue d’être à leur service, tout en aidant d’autres personnes amputées, parmi lesquelles on compte des enfants. Le Programme LES VAINQUEURS permet aux enfants amputés de bénéficier d’une aide financière pour les membres artificiels, de séminaires régionaux et du soutien de leurs pairs. Grâce à ce programme, la tradition de l’association, « les amputés s’entraident », se poursuivra.

L’appui du public au Service des plaques porte‑clés permet à l’association de continuer à offrir ses divers services.

L’Association des Amputés de guerre a pour engagement de répondre de sa gestion à ses donateurs, notamment de mettre à leur disposition ses informations financières essentielles. Si nous présentons ce sommaire financier, c’est pour fournir les données les plus utiles à nos donateurs afin de les renseigner sur nos programmes et de les informer sur la façon dont nous utilisons leur argent.

L’Association des Amputés de guerre possède une structure unique dans le domaine caritatif. En 1946, le Service des plaques porte‑clés a commencé ses activités afin de fournir des emplois aux anciens combattants amputés revenant de la Seconde Guerre mondiale. À cette époque, ce service a été reconnu comme un atelier protégé. Au fil des ans, il a permis à des centaines de Canadiens handicapés d’y travailler et c’est toujours le cas aujourd’hui. Ces employés reçoivent un salaire compétitif et contribuent à fournir à la population canadienne un service qui génère des fonds pour l’association.

Toutes les informations financières détaillées sont fournies annuellement dans le formulaire T3010, lequel est accessible au public dans le site Web de l’ARC. Vous trouverez aussi nos états financiers complets et vérifiés ici.

Les états financiers de l’Association des Amputés de guerre sont préparés et vérifiés par le réputé cabinet comptable international PricewaterhouseCoopers (PwC). Ce cabinet s’occupe aussi de fournir annuellement au gouvernement notre formulaire T3010 dûment rempli.

Nous évaluons constamment notre manière de présenter nos informations financières afin de nous assurer que nous fournissons à nos donateurs les données dont ils ont besoin pour prendre une décision éclairée.

Nous sommes fiers de l’histoire de l’Association des Amputés de guerre ainsi que des programmes et services que nous offrons aux personnes amputées. L’appui du public au Service des plaques porte‑clés qui, à ce jour, a retourné à leurs propriétaires plus de 1,5 million de trousseaux de clés perdus, permet à l’association de continuer à offrir ses divers services, notamment le Programme LES VAINQUEURS, pour les enfants amputés, le Bureau national des services, pour les amputés de guerre et les vétérans atteints d’une déficience grave, le Centre d’information pour les personnes amputées, à l’intention des adultes, et Équité pour les personnes amputées, qui veille au respect des droits et des intérêts des personnes amputées.

Relevé des revenus et dépenses

pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017

REVENUS
Dons (net) 16 322 575 $
Dons testamentaires 5 269 231
Intérêts et autres 649 885
22 241 691 $
DÉPENSES
Programme pour adultes amputés 2 998 448 $
Programme LES VAINQUEURS 9 202 983
Programme PRUDENCE AU VOLANTMC 186 205
Programme JOUEZ PRUDEMMENTMC 2 620 557
Prothétique, recherche et éducation 469 535
Bureau des services 2 518 678
Questions relatives aux anciens combattants – spécial 435 323
Programme de pension versée aux veuves 612 602
Autres programmes de bienfaisance 556 019
Administration 328 963
19 929 313 $
Excédent des recettes sur les débours pour l’exercice
(des débours sur les recettes) 2 312 378 $

Bilan

au 31 décembre 2017

ACTIF
Encaisse et dépôts à terme (voir note 1) 32 768 207 $
Propriétés et matériel 5 739 792
Avoirs financiers détenus en prévision de la retraite 5 783 733
Autres biens 6 429 323
50 721 055 $
PASSIF
Comptes créditeurs et dettes courues 4 679 966 $
Passif au titre du régime de retraite 8 914 363
13 594 329 $
AVOIR
Participation dans les propriétés et le matériel 5 739 792 $
Fonds affectés (voir note 2) 28 080 000
Actif net non affecté (insuffisance de l’actif net)
(voir note 3)
3 158 524
Actifs nets grevés d’affectations externes à des fins de dotations 148 410
37 126 726 $
50 721 055 $

Notes afférentes aux états financiers

pour l’exercice terminé le 31 décembre 2017

  1. ENCAISSE ET DÉPÔTS À TERME

    L’association reçoit une importante partie de son financement peu de temps avant la clôture de l’exercice. Ces fonds servent à financer le fonctionnement des activités de bienfaisance de l’association durant l’exercice qui suit.

  2. FONDS AFFECTÉS

    Programme LES VAINQUEURS 28 000 000 $
    Octrois de subsistance versés aux survivants 80 000
    28 080 000 $

    Le conseil national d’administration a approuvé une affectation pour :

    1. Des engagements à long terme pris au nom des enfants inscrits au Programme pour enfants amputés (LES VAINQUEURS).
    2. Un octroi de subsistance versé aux survivants. Cet octroi est de 2 000 $ par membre, lors du décès d’un membre actif, et de 1 000 $, lors du décès du conjoint. Le paiement de ces octrois est à la discrétion de l’association, selon les besoins.
  3. ACTIF NET NON AFFECTÉ

    Ceci est le surplus non affecté requis pour les activités du prochain exercice financier.

Encore beaucoup à faire!

CHAMPs with 100 sign

Aujourd’hui, il reste encore beaucoup à faire pour que les personnes amputées aient les membres artificiels dont elles ont besoin pour être autonomes et mener une vie active. Le Programme LES VAINQUEURS, unique au monde, et les nombreux autres programmes essentiels de l’association servent plus de personnes amputées que jamais et changent leur vie.

L’Association des Amputés de guerre a plus d’un siècle d’existence. Pour ce qui est des 100 prochaines années, elle compte continuer à servir toutes les personnes amputées et à défendre leurs droits, en misant sur les solides fondations posées par les anciens combattants amputés qui l’ont créée.

Partout au pays, nos représentants régionaux contribuent au rayonnement de l’association dans leur province respective en transmettant sa philosophie : « les amputés s’entraident ». Ce sont tous des doyens du Programme LES VAINQUEURS, qui se dévouent et s’impliquent depuis longtemps au sein de l’association.

Tout ce travail serait impossible sans l’appui constant du public au Service des plaques porte‑clés. Grâce à vous, l’héritage de l’Association des Amputés de guerre se perpétuera encore longtemps!

CHAMPs with 100 sign
Votre histoire

« Nous vous sommes reconnaissants pour tous les services que vous offrez ainsi que pour les plaques porte‑clés et les étiquettes-adresse. Félicitations pour votre centenaire! Merci de tout cœur de respecter notre vie privée en ne partageant PAS votre liste d’envoi. »

Linda

Direction

Président du conseil national d’administration

Stuart Vallières

directeur national, succursale de Montréal

Comité de direction

Brian N. Forbes, B. Comm., LL. B.

président, comité de direction

David Saunders, CPA, CA

chef de l’exploitation

Sous-comité de direction

Danita Chisholm

directrice générale, communications et Programme LES VAINQUEURS

Lorraine Cornelius

directrice générale, sensibilisation du public

Darlene Quesnel

directrice générale, activités internes

Bureau du Québec

Marlène Girard

directrice générale


Conseil national d’administration

Douglas Cushway

succursale de la Saskatchewan

W. J. Neil

succursale du Manitoba

Michael S. Krulicki

succursale de Waterloo‑Wellington

Robert Gondek

succursale de Toronto

Charles Veilleux

succursale de Québec