Menu Main body content
Facebook Twitter Youtube Instagram

Médias

L’Association des Amputés de guerre s’est engagée à améliorer la qualité de vie des Canadiens amputés.

Le gouvernement doit se pencher sur « l’éléphant dans la pièce » en ce qui a trait aux prestations des vétérans

OTTAWA, le 28 janvier 2021 – Le Conseil national des anciens combattants (CNAAC) a récemment publié son programme législatif pour l’année 2021, lequel contient un certain nombre de recommandations majeures à l’intention du ministre des Anciens Combattants, Lawrence MacAuley, et des cadres supérieurs d’ACC.

Le programme porte notamment sur ce que le CNAAC appelle « l’éléphant dans la pièce » – la discrimination et l’injustice qui existent relativement à l’aide financière offerte aux vétérans handicapés et à leur famille en ce qui a trait aux différences entre la traditionnelle Loi sur les pensions et la Nouvelle Charte des anciens combattants/Loi sur le bien-être des vétérans.

La position fondamentale du CNAAC est la suivante :

  1. ACC devrait créer un modèle de programme exhaustif qui traiterait tous les vétérans présentant des invalidités comparables de la même façon au moment d’appliquer les politiques en matière de prestations et de bien-être; on en viendrait ainsi à éliminer les dates limites arbitraires qui classent les anciens combattants en fonction de la date à laquelle ils ont été blessés, soit avant ou après 2006.
  2. Le Ministère devrait reprendre les meilleures parties de la Loi sur les pensions et les meilleures parties de la Nouvelle Charte des anciens combattants/Loi sur le bien-être des vétérans et créer l’approche « un vétéran, une norme ».

« En ces temps difficiles et avec de nouvelles élections à l’horizon, les anciens combattants canadiens ainsi que leur famille garderont un œil sur les dirigeants fédéraux afin de déterminer quel parti a l’intention de s’engager pleinement à remédier aux lacunes et aux inégalités qui sont toujours présentes dans la législation ayant trait aux anciens combattants. La question demeure la même : "Quel parti fédéral prendra la défense des vétérans et se penchera enfin sur l’éléphant dans la pièce" », déclare Brian Forbes, président du CNAAC et président du comité de direction de l’Association des Amputés de guerre.

Le programme législatif comprend des graphiques qui illustrent l’énorme différence entre la pension mensuelle maximale versée aux vétérans les plus lourdement handicapés sous l’égide de la Loi sur les pensions et celle versée sous l’égide de la Nouvelle Charte des anciens combattants/Loi sur le bien-être des vétérans. On y démontre aussi qu’en appliquant les recommandations du CNAAC, on pourrait éliminer cet écart significatif.

On peut consulter le programme législatif du CNAAC, qui comprend 68 groupes membres de partout au Canada, dont l’Association des Amputés de guerre qui y joue un rôle majeur ici.

- 30 -

Source :

Marie-Ève Julien
Gestionnaire, Division des communications
514 398-0494 ou 1 800 265-0494
Cellulaire : 514 560-5459
comm@amputesdeguerre.ca